emotiondancest

Sh’Bam : entre danse et fitness

Le Sh’Bam envahit toutes les salles de sport et fait ravage à travers le monde. Cette nouvelle discipline est mieux que le fitness. Associée au Zumba, ce dernier donne naissance au Sh’Bam et épatent des milliers de gens. Même les moins sportifs se mettent à la danse.

Comment est né le Sh’Bam ?

Prononcé Shébam, le Sh’Bam est un mélange de sport et de plaisir. Cette nouvelle danse est la combinaison du Zumba et du fitness. C’est la famille The Mills qui a inventé ce nouveau concept. D’origine néo-zélandaise, les membres de cette famille sont des athlètes qui ont participé plusieurs fois aux Jeux olympiques. Ils ont fini par ouvrir une salle de fitness et les cours collectifs ont vraiment commencé en 1980. Une nouvelle discipline appelée bodyPump a été inventée par Philips Mills en 1990. Elle consiste à renforcer les muscles au rythme de la musique. Avec le succès de celle-ci, la famille The Mills n’a pas arrêté de mettre en œuvre d’autres disciplines: RPM, BodyStep, BodyCombat, BodyVive, BodyBalance, BodyJam, etc. Le Sh’Bam est leur dernière invention.

En quoi consiste le Sh’Bam ?

Les amateurs de danse ne peuvent pas se passer du Sh’Bam. Toutes les salles de sport s’y mettent grâce aux cours d’un prof certifié The Mills. Même les personnes qui n’aiment pas du tout pratiquer du sport peuvent participer aux cours en s’amusant. Des pas de danses simples comme ceux du chachacha, du pas croisé, du pas chassé ou du samba sont réalisés pendant 45 minutes. Des rythmes de musiques modernes accompagnent les participants afin de les encourager à faire plus d’efforts. La playlist de la séance se compose de douze chansons des chanteurs populaires comme Ricky Martin, Lady Gaga, Beyonce. Tous les trois mois, la playlist est modifiée pour ne pas ennuyer les participants. A la différence du Zumba, le Sh’Bam se danse avec des musiques de hip-hop, de club et remixées.

Les avantages du Sh’Bam

A part le fait que pratiquer du Sh’Bam est très amusant, la fusion du Zumba et du fitness est beaucoup plus efficace. Le corps profite des bénéfices des deux disciplines. Vous pouvez donc perdre jusqu’à 500 calories par entraînement. C’est votre corps entier qui en bénéficie. Vous la tonifiez, vous la musclez et l’affinez en améliorant votre système cardio-vasculaire. Vous pouvez vous défouler tout en perdant une énorme quantité de graisse. Si vous pratiquez déjà une activité sportive, il est conseillé de ne pratiquer le Sh’Bam qu’une fois par semaine. Sinon, vous pouvez réaliser deux à trois séances par semaine. Le côté psychologique de votre organisme peut aussi en tirer profit. En effet, le Sh’Bam libère les tensions qui pèsent sur vous et vous déstresse. De quoi vous remonter le moral.

Quitter la version mobile